La fatigue excessive, les sauts d’humeur, la saturation… autant de maux que l’on peut amoindrir en des gestes simples, haro sur les 4 éléments !

  • Un peu d’air !

Prenez conscience des éléments qui vous entourent et qui font que vous êtes vivant(e). L’air qui vous entoure par exemple. Respirez-le à pleins poumons, en le sentant descendre en vous. Regardez le ciel, quelle que soit sa couleur, il est puissant, ressentez cette force vous pénétrer de la racine des cheveux jusqu’à la pointe de vos orteils. Les énergies circulent ainsi dans tout votre corps.

  • Un peu d’eau !

Regardez-la autrement, sentez-la autrement. Prenez conscience de sa force. Si vous avez la chance d’être proche de la mer ou d’un étang, demandez-lui de pénétrer en vous. Sentez-la tout entière se glisser en vous et vous remplir. Elle se mêlera à l’air et en conscientisant les deux, vous allez déjà beaucoup mieux.  Pas d’eau en grande quantité ? Ce n’est pas grave, vous avez l’eau courante ! Prenez conscience de son contact, de sa douceur et de son effet lénifiant et nettoyant. Une bonne douche sur le plexus solaire (hauteur de l’estomac) et vous pourrez visualiser toutes les charges sales, que vous transportez, partir par le siphon.

  • Un peu de terre !

Il est important de s’ancrer à la terre pour retrouver l’équilibre. Tenez-vous debout quel que soit l’endroit (le mieux reste néanmoins le contact à la terre mais vous pouvez aussi le faire chez vous). Sentez tout votre corps reposer sur vos pieds. Visualisez des racines sortir de chacune de vos voûtes plantaires, elles entrent de plus en plus profondément dans le sol, elles deviennent immenses jusqu’à toucher le feu du centre de la Terre. Puisez cette énergie que vous ferez remonter depuis les racines, lentement jusqu’à la tête. Les énergies peuvent s’équilibrer ainsi.

  • Un peu de feu !

Il ne va pas s’agir de jouer avec des allumettes mais de vous imprégner de toute la force du soleil. A partir du moment où il fait jour, quel que soit le temps, le soleil est là. Conscientisez sa présence et demandez-lui comme à l’eau ou à l’air de vous pénétrer. Vous devez le sentir se répandre dans tout votre corps.

Voilà vous êtes ainsi vivant(e) plus que jamais ! Je ne saurais trop vous conseiller de prendre vraiment le temps de toutes ces prises de conscience, de boire beaucoup d’eau juste après l’exercice et si vous pouvez de compléter cette panoplie par des méditations. Bon nombre sont présentes sur internet, le marché dans ce domaine est aisé, remplissez votre panier !