Je vous fais grâce ici de mes égarements d’écriture de romans et de mon écriture automatique… pour vous présenter mon premier ouvrage concernant mes pratiques et ma révélation dans ce qui crée mon univers tout entier à date d’aujourd’hui.

Qu’est-ce donc que ce « Si j’étais moi » ?

Un savant mélange d’autobiographie et d’expériences paranormales, dans le but de montrer non seulement la manière dont j’ai pu enfin découvrir ma réelle identité mais aussi et surtout de vous entraîner dans un certain nombre de prises de conscience, vous permettant de considérer votre existence autrement et donc de mieux vivre.

Au travers de l’exposition de ma vie professionnelle, de mon évolution dans la médiumnité, de mes passages d’âmes, de soins que je peux prodiguer et de tout ce que je reçois, je « livre » ma vérité sur ce qu’est ma vie, la vie, la vie du lecteur sans cesse interpelé dans cet ouvrage. Un moyen pour vous de vous la réapproprier dans sa juste dimension.

Je vous en livre ici l’introduction…

« Pour quelqu’un qui a manié les mots et les maux plus de cinq décennies dans la plus grande discrétion, pourquoi aujourd’hui aurais-je envie de les partager avec toi, lecteur que je ne connais pas ?

Peut-être parce que tu fais partie de moi et que je fais partie de toi. Peut-être parce que le ressac des vagues efface la surface du sable mais ne le supprime pas. Peut-être tout simplement parce que j’aimerais de toute mon âme que ces caractères noirs sur un fond blanc deviennent pour toi roses en fin de lecture sur un ciel étoilé… Peut-être parce que j’aimerais faire tien l’espoir que je nourris maintenant, tout simplement…

Nous sommes tous habités, à un degré plus ou moins élevé, par une raison de vivre, et force est de constater que nous avons raison de vivre. Imaginons que cette raison manque d’air («R») comme il se produit à bien des moments de notre vie, mais qu’on l’aime («M») contre vents et marées, et bien cette «R»aison devient «M»aison. Ce terme de maison n’est-il pas utilisé en astrologie ou en tarologie ? Ne correspond-il pas à tous les champs de notre existence ? Je crois que si et ces champs sont cultivables à l’infini, on le sait.

« Au commencement était le Verbe », me semble-t-il avoir lu dans un sacré Best-Seller. Au commencement était ma Vie, ta Vie, la Vie de l’âme. Elle traverse les temps et les âges, y glane de la maturité, y récolte des fruits, se bonifie contre toute attente et souvent même sans que nous en soyons conscient. Je t’entends me dire : « Eh bien ! Quelles vies de misères ai-je dû avoir avant celle-ci pour en être là aujourd’hui ! »  Tu es plus las que là lecteur et les lignes qui vont suivre pourront, je l’espère t’aider à comprendre… et peut-être même mieux vivre cette parenthèse de vie terrestre que ton âme te réclame pour poursuivre ton évolution…

Je t‘invite lecteur à entrer dans mon monde…  ton monde… »